Ne soyez pas trop pressé !

1 – Comment s’entraîner

Il y pleins de méthode de travail différentes pour des objectifs différents.

Pour atteindre votre objectif il faut choisir judicieusement sa méthode de travail.

Par exemple : si vous êtes un footballeur l’hypertrophie ne sera pas forcément la meilleure méthode de travail, en revanche un travail d’explosivité et d’endurance de force sera plus approprié.

L’enjeux de bien sélectionner sa/ses méthode(s) de travail est déterminant si vous avez une échéance de compétition.

Note : il est possible de combiner les méthodes de travail, il suffit de prendre en compte les effets cumulés et retardé de la planification. Il faut être très précis, mais malheureusement c’est compliqué de tomber juste à chaque fois.

C’est pourquoi, nous, les coachs sportifs nous existons, savoir quand et comment vous devez vous entraîner. C’est notre métier, nous avons appris les différentes méthodes de travail, comment les appliquer, comment les combiner. Faites confiance aux bonnes personnes.

2 – Quand s’entraîner

Ce point risque d’être court, quoi que…

Premièrement c’est quand vous le pouvez. Avant le travail, après le travail ou les cours. Tout dépend de votre emploi du temps et de votre temps libre. Parce que cela peut aussi être entre 12h et 14h, au moment de la pause déjeuner.

Note : j’ai travaillé à la défense et nombreux sont les employés qui préfèrent manger sur le pouce et passé 1h à courir sur un tapis… je ne sais pas le quel est le pire ^^.

Deuxièmement il n’y a pas de moment plus propice pour vous entrainer. C’est-à-dire que ce soir tôt le matin, l’après midi ou le soir, si vous vous sentez en forme et avec de l’énergie c’est VOTRE bon moment pour vous entraîner.

Pour moi, il y a une règle à respecter : le réveil musculaire, attendez 3-4h après votre réveil pour vous entraîner. D’autant plus si votre objectif est de fabriquer du muscle, laissez votre corps et vos muscles se réveiller.

3- Trouver une routine

Il est important de trouver une routine d’exercices.

C’est-à-dire : Commencez par s’échauffer sur (X) machine, ensuite faire tel exercices puis ensuite untel etc…

Votre corps doit s’habituer au pattern du mouvement, si vous changez de mouvement toutes les 4 semaines votre corps se sera à peine adapté qu’il devra apprendre un nouveau mouvement.

Lorsque votre corps s’habitue à un mouvement, la connexion cerveau muscle est bien établie. Et à partir de ce moment vous allez pouvoir progresser. La qualité de votre mouvement sera meilleure, vous allez gagner en force sur ce mouvement, vous allez gagner en résistance et donc vous allez progresser.

Si vous ne laissez pas assez de temps à votre corps pour qu’il s’habitue, votre progression sera réduite fortement.

Cependant, l’intensité que vous allez mettre dans votre séance est primordial.

Je ne dis pas qu’il ne faut jamais changer d’exercice pour un groupe musculaire donné. J’essai d’expliquer qu’il faut atteindre son niveau maximal de progression pour ensuite changer d’exercice.

Ne passez pas toute votre vie à faire du développé couché à la barre si vous êtes bloqué à 60kg. Changer d’exercice mais avant regardez vos méthodes de travail.

Sont-elles les bonnes pour votre objectif ?

4- Prenez votre temps

Aujourd’hui tout le monde veut tout et tout de suite. Je ne parlerai pas des résultantes de la société actuelle (même si j’en ai très envie).

Cependant il faut être lucide sur la possible croissance de nos gains et de notre progression.

Je vais parler d’une progression physique puisqu’avec mes yeux de coach c’est la demande la plus fréquente.

Scénario 1 : Une femme souhaite perdre du poids (du gras bien évidemment).

Elle va perdre « relativement » rapidement 3-4kg en 1 mois et la perte de poids va commencer à ralentir. C’est tout à fait normal. Il faut prendre la situation dans l’entièreté de son contexte.

Vous ne mangez pas bien, vous faites plus de sport depuis X années et vous vous frustrez sur l’alimentation.

Dès que vous vous mettez au sport et que vous changez votre alimentation vous avez des résultats immédiats. C’est logique vous passez d’inactivité quasi total à sportif régulier.

Mais au bout de 2 mois votre corps commence à s’habituer et c’est là qu’il faut prendre son temps et accepter.

Tant que sur la balance le poids descend vous êtes sur la bonne voie.

Scénario 2 : un jeune homme souhaite prendre de la masse musculaire

Le gain de masse maigre maximal par an est de l’ordre de 3 kg. Et ce pour les sportifs assidu, discipliné et mentalement fort.

Donc si vous prenez 10kg lors d’une prise de masse… Il y a de forte chance pour que vous ayez gagner du gras et de l’eau.

Note : je parle pour les sportifs naturels. Je ne prends pas en compte les effets du dopage.

Je pense qu’il faut être encore plus patient pour faire une prise de masse maigre qu’une perte de poids.

On peut voir une prise de masse comme une constante. Toute l’année, utiliser des méthodes de travail visant à développer cette qualité physique qui est la plastique.

Faire ce travail sur soi seul sans réelles connaissances sur le sujet est compliqué et fatiguant. On ne sait pas vraiment si nous sommes dans la bonne direction. C’est pour ça que les coachs sportifs nous sommes là. Pour vous aider à atteindre vos objectifs.

Quel qu’il soit : plastique, préparation physique, remise en forme etc…

Faites-nous confiance.

Pour connaitre les tarifs cliquez ICI

bodybuilding bodybuilder alimentation diet musculation